• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Archives pour septembre 2010

La vérité cachée aux braves gens


Nouvelle inédite (catégorie VRAC)
Genre : Fantasy/…
Nombre de mots : 4500

A mi hauteur d’une montagne fort boisée se trouvait un vieux temple habité par un érudit. En contre bas de ce temple, semblant le dominer malgré le poids des années, un village à l’aspect tranquille. On le nommait « Quentem », mais pour tout les résidants d’ici c’était simplement « le village ».
Les chaumières éparpillées par dizaine, formant des rues serpentueuses – convergeant vers la place centrale – étaient de petite taille et construites dans des matériaux usuels et bon marché, tel le bois et la pierre volcanique. De base carrée, ces drôles d’habitations qui ne comportaient qu’une ou deux ouvertures vaguement rectangulaire s’arrondissaient en s’approchant de la toiture. Celle-ci était constituée de pierres plates et fines aux teintes sombres. On aurait dit des sortes de dés gonflés à mi-hauteur recouverts d’une peau de serpent écailleuse. L’intérieur était sans grand confort : un rez-de-chaussée avec une cuisine, simple, un garde mangé, une salle à manger, classique, et l’entrée. A l’étage, accessible par un escalier direct dont aucune marche n’avait la même hauteur, on trouvait les chambres (pas plus de deux, voire trois) et pour les plus aisés une bibliothèque accompagnée parfois d’une table de jeu d’adresse. Toutes les pièces communiquaient entre elles, à l’exception du garde mangé, séparée du reste de la maison par une porte en pin massif : à l’évidence pour éviter que les odeurs générées par les délicieux mets stockés ne se répandent dans toute la demeure. Au beau milieu de cette pièce, une trappe située sur le sol permettait d’accéder à la cave. Une fois ouverte cette plaque de bois, on descendait les quelques marches de l’escabeau pour venir chercher le vin stocké dans des amphores aux milles formes : avec une, deux, trois anses, en taille de guêpe, cylindrique,…
Eh oui ! Les Quentémiens ne s’attardaient peut être pas sur l’esthétique du logis mais ils soignaient tout ce qui pouvait avoir un lien avec les plaisirs de la table. L’atmosphère était toujours chaleureuse et conviviale dans n’importe laquelle des chaumières du village de Quentem. Tout comme dans les autres villages du pays de Dagotars et de ses environs d’ailleurs. Les gens du pays de Dagotars en général, et du village de Quentem en particulier, étaient des gens simples, passionnés par leurs métiers, pour la plupart manuels : ébénistes, boulangers, charcutiers, horlogers, laitiers, semeur, et autres métiers de l’artisanat. Ils vivaient en harmonie avec la nature, menés par l’alternance des saisons. On y rencontrait aussi un érudit par village, sauf à la capitale Tharlor, siège de l’université de la connaissance ultime, où les rares élus étaient choisis et formés. Ces érudits possédaient des talents de guérisseurs et étaient détenteurs de grands savoirs, pour certains magiques. Les relations étaient très détendues entre tous ces braves gens : ayant tous besoins les uns des autres dans ces petits villages, et étant de fiers passionnés de leurs métiers, une harmonie centenaire s’était installée naturellement entre tous. Quelques gardes, aux services du roi Umtiel IX, serpentaient quand même le pays, non pour s’assurer que les gens ne vaquaient pas à une autre occupation que la leur (ce qui aurait été impensable compte tenu de l’amour qu’avaient ces gens pour leur métier), mais pour les protéger de quelques féroces animaux de la forêt qui osaient s’aventurer parfois à proximité des villages. A part quelques rares attaques de Trolls et autres goules, les décès n’étaient plus causés que de façon naturelle.

[...]
La vérité cachée aux braves gens pdf lavritcacheauxbravesgens.pdf

Les mondes d’Aldébaran

Article généraliste

Ces trois cycles (Aldébaran, Bételgeuse et Antares respectivement) de 5 BD chacun sont dessinés et scénarisés par Luiz Eduardo de Oliveira (alias LEO), commencé des 1994 et pas encore achevé (le 3ème tome d’Antares publié en 2010). Chaque cycle correspond à une planète (en réalité ces planètes portent le nom d’étoiles qui existent vraiment, NDLR). Ces cycles se suivent chronologiquement et forment un tout cohérent. À chaque cycle et chaque planète, les personnages secondaires changent, mais les quelques héros de l’histoire sont présents tout au long de la saga.

Poursuivre la lecture ‘Les mondes d’Aldébaran’

Usbek et Rica N°1

Article généraliste

articleusbekrica.jpg

Usbek et Rica un magazine culturel, trimestriel, à l’interface entre le beau livre, le magazine, et la BD.

Une vidéo de présentation vraiment sympa ici.

Pour un prix de 15 euros, ce magazine nous emène dans le décorticage de l’actualité, analyse le présent et imagine le futur.
Poursuivre la lecture ‘Usbek et Rica N°1′

Avatar

Article généraliste

Film de James Cameron sorti en 2009. une vidéo ici, des infos la.

Très beau film, controversé, certes, classique diront les spécialistes, rien de neuf sous les étoiles diront ils aussi. Peut être, mais c’est beau, et ça porte à réfléchir aussi… Voyez plutôt :

- Avant ce film, je n’avais jamais réalisé que des éventuelles traces de vies pouvaient se trouver ailleurs que sur les « étranges planètes » découvertes depuis 1995. Celles ci sont pour la plupart sur des orbites proches de leur étoile, gazeuse et massives (donc comparable à jupiter)… Enfin, ne pouvant pas abriter une vie telle qu’on la connait. Il y a bien eu les « super-terres« , plusieurs fois massives comme la terre, mais assez rare. Bien sur, on ne peut pas tirer de conclusions atives : il est plus facile de détecter de grosses planètes et c’est d’autant plus facile qu’elles sont proches de leurs étoiles. Si on ne détecte pas des « terres » c’est qu’elles sont pas forcément facilement détectables en fait (c’est en quelques sorte un biais observationnel : on ne peut observer que les plus faciles à observer…)

Alors maintenant imaginez que les traces de vies puissent se trouver sur des « lunes » de planètes géantes (à l’instar de Pandora qui visiblement est un satellite naturel d’une planète géante gazeuse ressemblant à notre bonne vieille jupiter), pour peu que les planètes géantes gazeuses autour desquelles elles tournent orbitent dans la zone ou l’eau liquide pourrait couler (cette zone est appelée la zone habitable et dans le système solaire correspond à une couronne grossièrement délimitée par des orbites comprises entre celle de mars et de vénus.).

Imaginez les potentialités : depuis fin aout 2010, on a détecté 490 planètes extrasolaires ! Combien de lunes il pourrait y avoir autour de ces mondes lointains… Ça laisse rêver non ?

Si vous voulez des news, c’est ici (en anglais)

- Pour finir avant de donner le synopsis, j’aime bien le concept de « lune-cerveau » en fait : imaginer cette planète comme une sorte de spuper mémoire est une idée géniale, reprise par d’autres avant, certe, mais géniale… Reprise par moi aussi d’ailleurs : j’avais eu une idée similaire dans ma nouvelle Des céréales époustouflantes

avataraffichefrance2.jpg

Synopsis :
Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l’atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des  » pilotes  » humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l’ADN humain avec celui des Na’vi, les autochtones de Pandora.
Sous sa forme d’avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d’infiltration auprès des Na’vi, devenus un obstacle trop conséquent à l’exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na’vi, sauve la vie de Jake…

Image de prévisualisation YouTube




في ر... |
Droit des affaires L.E.A. P... |
la nature verte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AJECTA the French steam museum
| AJECTA El museo francés de ...
| JULES LUVUEZO NKOTE