2) Mon gout pour la SF


Des personnes de mon entourage me demandent parfois d’où me viens cette passion pour l’astronomie, les sciences et la science fiction. Je leur réponds qu’elle trouve son origine dans mon enfance. Vers l’age de sept ou huit ans pour être plus précis. A cette époque, je trouve dans la collection de bouquins de mon père, coincé entre les quelques exemplaires de la bibliothèque rose et la bibliothèque verte qu’il possède, un livre à la couverture très abîmée et aux pages jaunies datant de 1960. Il s’intitule Tom Swift et son laboratoire volant (de Victor Appleton). Sa lecture m’enchante : je suis accroché aux souliers du héros, un ado dont le père est inventeur, qui se promène à l’intérieur d’un avion ultrarapide servant de base volante pour lutter contre un gang de malfrats. De mémoire c’est le premier livre de science fiction que je lis. Le style me plais : je le préfère à tout les livres, parfois rasoir que j’ai pu lire en classe. Peut de temps après, ma tante du coté maternel m’offre pour mon Noël (je ne me rappelle plus l’année, peu importe) un superbe livre sur l’astronomie illustrée donnant, en plus des notions de base astronomique, des conseils d’observation. Je suis conquit !
L’envie de lire du sensationnel m’envahit alors. Je me met au presque père de la science fiction. De la lecture de vingt mille lieues sous les mers résulte chez le petit garçon que j’étais alors une envie frénétique de toucher au monde marin. J’acquiert par conséquent avec l’aide de mes parents une grande parties des fameuses fiches cousteau. Je me suis aperçu par la suite que Jules Verne m’a beaucoup influencé en ce temps là. Après m’être plongé dans
Voyage au centre de la terre, je me sens attiré vers tout ce qui est fossile et minéralogie. J’entame alors une collection de diverses gemmes et roches grâce à une revue de minéralogie (qui distribue chaque semaine de nouveaux échantillons) à laquelle m’abonne mon père. Je m’aperçoit également que le terrain sur lequel nous habitons, à Gargas dans le Vaucluse, est argileux et regorge de fossiles de toutes sortes. Je me prends donc à être le héro de ce roman fabuleux, mon préféré chez cet auteur, découvrant toutes sortes de choses en rapport avec le passé. Un temps également je m’intéresse aux dinosaures, mais un temps seulement.
De toutes ces passions, c’est l’astronomie qui prendra le dessus, en partie grâce à mon abonnement en 1994 à la revue Ciel et Espace. A cette époque, l’actualité astronomique est chargée puisqu’une comète vient juste de s’écraser sur jupiter. Imaginez l’impact d’une telle nouvelle sur mon imagination de collégien !

0 commentaires à “2) Mon gout pour la SF”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur:

sfnews

août 2010
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

في ر... |
Droit des affaires L.E.A. P... |
la nature verte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AJECTA the French steam museum
| AJECTA El museo francés de ...
| JULES LUVUEZO NKOTE